Gilles Milo-Vacéri

Site officiel de l'auteur

Romans historiques

Gilles Milo-Vacéri

Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient !

Telle pourrait être la devise des romans historiques, un genre littéraire si cher à l’auteur. En effet, il a écrit quelques ouvrages sur différentes périodes, essentiellement les deux guerres mondiales, avec une incursion dans le haut Moyen Âge.

L’écriture de tels romans implique des recherches fastidieuses et parfois si compliquées, qu’on ne parvient pas au résultat escompté.

Les livres ci-dessous sont des fictions pures, mais tous sont l’aboutissement d’un mélange subtil de faits historiques avérées et d’actions imaginées par l’auteur. Le but recherché est d’apporter une touche de réalisme pour offrir au lecteur un récit crédible et très souvent, bouleversant.

TOUS LES ROMANS HISTORIQUES

LA DERNIÈRE PARUTION

1938
L’inspecteur Valentin Joubert intègre le 36 Quai des Orfèvres, sous les ordres de Roger Boisset, un policier véreux. Malgré sa déception, il affronte la pègre parisienne et les affaires s’enchaînent.
Un meurtre à l’ambassade d’Allemagne sera à l’origine de la Nuit de Cristal, deux jours plus tard, à Berlin. Peu après, un carnage survient dans un cabaret de Pigalle. Le massacre soulève l’indignation générale. Valentin, qui mène plusieurs enquêtes, échappe de justesse à un attentat. Hasard ou contrat ?
Embarrassé par un rapport de Joubert, Boisset veut l’exclure, mais un mystérieux envoyé du gouvernement débarque à la Préfecture…

Code courcelles

Les romans

1940, Paris

Malgré le confort d’une vie bourgeoise, Rose Desmoulins déteste son père pour avoir pactisé avec l’ennemi et chassé sa sœur du foyer familial. Devenue veuve de guerre, Rose fuit Paris avec sa cadette pour se réfugier chez leur grand-mère, en Normandie.

Elle découvre les bienfaits d’une vie tranquille et accepte le poste d’institutrice. Quand l’une de ses élèves est tuée par les Allemands, submergée par la haine, Rose entre alors en résistance.

Avec ce roman dédié aux femmes résistantes, vous découvrirez le courage d’une femme que rien n’obligeait à combattre et qui, poussée par les atrocités de la guerre, finira par créer, non sans mal, un groupe de résistants.

LA ROSE NOIRE

LES LARMES DE SATAN – L’INTÉGRALE DE LA TRILOGIE
(exclusivement numérique)

Abandonné à la naissance, Antoine Boulan fuit l’orphelinat et tente de survivre en restant sur le droit chemin pour tenir une promesse. Rattrapé par l’époque, il sombre dans les cambriolages et se voit condamné au bagne par erreur. Quand la guerre éclate, il revient en France pour prendre les armes et traversera le conflit en courant désespérément après son pardon.

Du bagne de Saint-Laurent-du-Maroni aux plages de Dunkerque, à Paris puis dans le Loiret et enfin à Auschwitz Birkenau en Pologne, vous allez suivre pas-à-pas le destin d’un orphelin à qui la vie n’a fait aucun cadeau et qui deviendra, malgré lui, un héros de guerre.

LES LARMES DE SATAN – Tome 3 – Aux portes de l’enfer
(juillet 1942 - décembre 1944)

Traqué par la Gestapo, Antoine fuit Paris et se réfugie auprès du groupe de Gustave Jandart, Honneur du Loiret. Il en devient vite le lieutenant et s’installe dans la ferme abandonnée où transitent les candidats au passage de la ligne de démarcation. Cependant, les arrivées massives de Juifs, internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, l’interpellent. Le jeune résistant mène alors une enquête qui le conduira aux portes de l’enfer…

LES LARMES DE SATAN – Tome 2 – Dans l’ombre d’Alice
(septembre 1940 – juin 1942)

Après la diffusion des tracts et les missions de renseignements, Antoine est devenu un membre du Groupe Opéra sur qui on peut compter. Après une première exfiltration réussie, avec son ami Jean-Paul Mazières, ils doivent récupérer un camion chargé d’armes et de munitions qui les attend dans le Loiret afin de le ramener à Paris. S’ils réussissent, en plus du Groupe Opéra, ils pourront aider d’autres réseaux parisiens à s’armer…

LES LARMES DE SATAN – Tome 1 – Le groupe Opéra
(juin 1917 - juillet 1940)

Antoine est un adolescent qui a appris à souffrir en silence. Grâce à sœur Charlotte, sa mère de substitution, il survit à ses premières années au sein de l’orphelinat. Quand il fuit les Enfants Trouvés, il multiplie les métiers et pour manger à sa faim, devient un voleur réputé sur Pigalle. Jugé à tort pour meurtre, la justice le condamne au bagne. Quand la guerre éclate, il saisit sa chance et revient en volontaire sur les plages de Dunkerque…

LES MOISSONS PERDUES

Juillet 1914

Dans une ambiance assombrie par la guerre qui se profile, Julien de Saint quitte Saint-Cyr avec le grade de lieutenant. En attendant son affectation, il rentre à Coulmiers, petit village proche d’Orléans et y retrouve son père, Henri, agriculteur, son grand-père, André et son frère cadet, Louis, souffrant d’un retard mental.

Les retrouvailles avec Alexandre, son meilleur ami, ainsi qu’avec Eugénie et Camille, ses amies d’enfance, seront entachées de plusieurs drames qui pousseront Julien à mener une enquête parallèle.

Quand la guerre éclate, Julien n’a pas le temps d’épouser Camille. Il est envoyé à Marseille au sein d’un régiment de la Légion Étrangère afin de rejoindre plus tard le front de l’Est. L’horreur des combats, le quotidien dans les tranchées, la mort qui s’invite à chaque instant, rien n’épargnera le jeune homme.

Lors d’un assaut il est grièvement blessé et reste sur le champ de bataille. Soigné par les Allemands, il se retrouve sur un domaine agricole en Haute Bavière où il devra se plier aux ordres de la belle Liese et de son frère officier, Friedrich von Baumgartner.

Julien de Saint sera la proie d’un destin tragique contre lequel il ne cessera de lutter et ne s’avouera jamais vaincu.

Cette magnifique saga nous emporte dans des histoires d’amour, d’héroïsme, de trahison, ainsi qu’au sein d’une sombre enquête. C’est aussi un roman qui célèbre la terre et l’attachement que lui vouent les hommes qui s’y enracinent.

LA DAME DE CROZON

22 décembre 1169

À 7 ans, Maelys Hautefort survit au massacre de sa famille et lance une malédiction contre leur assassin, le comte Maden de Lornan. Dernière héritière de sang, elle devient baronne de Crozon.

Novembre 1188

La haine du comte poursuit Maelys et les attaques se succèdent, laissant la baronnie exsangue, condamnant les habitants à la famine. De Lornan exige l’impôt de vassalité, espérant précipiter la chute de la jeune baronne. Un inconnu, le duc Cédric de Mougins-Granfeu, évite cependant la disgrâce à Maelys en payant sa dette. Il revient de Terre Sainte avec de mystérieux compagnons et demande l’asile sur la baronnie, promettant un nouvel essor pour Crozon.

Au centre d’une étrange prophétie, soutenue par des druides et la confrérie des bâtisseurs, Maelys veut protéger ses gens, mais la tâche s’avère difficile, car les sabotages et les meurtres freinent le développement de Crozon. L’amour va également bouleverser la vie et les convictions de la jeune femme.

En attendant, la mort rôde dans le fief de Crozon…